La Méthode ESPERE®

« Et si la crise des entreprises n’était rien d’autre qu’une crise relationnelle ? » J. Salomé

«  Si les problèmes techniques clairement posés trouvent pléthores de compétences intellectuelles pour les résoudre, les difficultés essentielles proviennent de nous-mêmes et de nos relations avec nos semblables." Bertand Martin


Dans votre quotidien professionnel, n’avez-vous jamais entendu :

  • Des injonctions « Il faut absolument que tu changes d’attitude »
  • Des menaces « Si tu ne me soutiens par sur ce projet, ne compte plus jamais sur moi »
  • Des dévalorisations, disqualifications « Tu as traité ce dossier n’importe comment »
  • Des culpabilisations « C’est de ta faute si nous avons perdu ce client »
  • Des supputations « Si on avait pris ta solution, on serait en faillite aujourd’hui »  
  • Et d’autres toxines relationnelles telles que la comparaison, la suspicion, l’ironie, la généralisation, l’étiquetage…

Et entendant ces paroles, n’avez-vous alors jamais constaté :

  • Des coupures de communication 
  • De la perte de confiance en soi
  • Du doute de soi
  • Du maintien de la dépendance
  • De la violence ou de l’auto-violence
  • Des réactions de soumission ou d’opposition

Et au final, des relations dominant-dominé, qui se traduisent par une hémorragie d’énergie qui affaiblit, parasite, handicape ou paralyse les forces vives du potentiel humain de la structure de travail.
Pour ne pas avoir appris à communiquer ou pour reproduire les schémas relationnels proposés par nos parents ou nos pédagogues, nous émettons des messages toxiques qui nuisent à la qualité des relations interpersonnelles et à la capacité des équipes à répondre aux enjeux de la structure professionnelle.
La méthode ESPERE®, créée par le psychosociologue Jacques Salomé, s’articule autour de 3 piliers : des concepts, des outils communicationnels et des règles d’hygiène relationnelle, simples à mettre en œuvre mais puissants. Elle propose des réponses pour passer à des échanges en réciprocité, porteurs de vitalité et de créativité, et à des relations de confrontation et d’apposition au lieu d’opposition.

En appui sur la connaissance des grands besoins relationnels de chacun, le chemin vers une communication relationnelle au travail passe par l’intégration de principes fondamentaux :

  • La conscientisation du système de communication ambiant, des messages toxiques reçus ou émis et de son propre fonctionnement
  • L’apprentissage et l’appropriation de nouveaux modes de communication
  • L’implication dans la relation
  • La responsabilisation en cohérence avec ses besoins fondamentaux
  • La différenciation des types de relation

 
Dans le monde du travail, comme dans la vie personnelle, les bénéfices de la mise en application d’un mode de communication plus relationnel, en bienveillance et en respect, sont nombreux et permettent concrètement de :

  • Sortir du rapport de force quand le pouvoir s’impose à l’autorité
  • Eviter le point de vue unique et le vouloir convaincre
  • Quitter le mode de déresponsabilisation qui conduit à des relations infantilisantes
  • Echapper à la violence verbale
  • Prévenir les conflits
  • Faciliter les relations et créer un climat sain et propice à la réalisation des objectifs de la structure


En définitive, cela autorise une amélioration des processus, un développement commun entre le collaborateur, ses collègues, ses responsables et la structure, l’émergence de projets mobilisateurs et une qualité de vie au travail grandissante.
 
Cette nouvelle manière de communiquer peut s’appliquer sur des domaines tels que :

  • La cohésion d’équipe
  • Le management relationnel
  • La gestion de projet
  • La conduite du changement
  • La gestion de conflit
  • La gestion des émotions et la maîtrise de soi

 
Sur ces domaines et en pratique, 2J conseil propose différentes façons d’aborder la communication relationnelle en entreprise au travers de présentations ou conférences, d’ateliers thématiques, de formations, d’accompagnements individuels ou collectifs, délivrés de manière vivante en appui sur le vécu de chacun, sur des mises en situation et des jeux coopératifs.
 
 
« Une entreprise vivante sera celle qui proposera des relations interpersonnelles plus respectueuses, plus centrées et plus énergétigènes vers chacune des personnes qui y vivent ! » J. Salomé